Le blogue de Robert Rapilly

Pantounnet

Nommons pantounnet la forme qui concilierait le schéma rimique du pantoum (plus exactement "pantoun") et la structure d’un sonnet Abba-Baab. Ci-dessous deux découpages différents du même texte :
=> 3 quatrains + 1 distique => AbbA - bAAb - AbbA - bA (rimes embrassées),
=> 1 distique + 3 quatrains => Ab - bAbA - AbAb - bAbA (rimes croisées).
Composé en pensant au Monet de Giverny... chez qui Rabelais a fait irruption sans prévenir.

PS – Alain Chevrier me signale un précédent de Fernand Clerget en 1891, deux sonnets où la mécanique pantoum se relâche à partir des tercets (sinon la répétition du premier vers à la fin, règle moderne et française instituée par Banville). Ça s’intitule Séparation et L’Outrage.

Disposition 1 :

L’étang ploya
ce pont courbé
arc dérobé
d’un nymphéa

Ce pont courbé
reflet boa
d’un nymphéa
monte au jubé

Reflet boa
d’orbe nimbé
monte au jubé
Gargantua

D’orbe nimbé
l’étang ploya
            

Disposition 2 :

L’étang ploya
ce pont courbé

Arc dérobé
d’un nymphéa
ce pont courbé
reflet boa

D’un nymphéa
monte au jubé
reflet boa
d’orbe nimbé

Monte au jubé
Gargantua
d’orbe nimbé
l’étang ploya

Sonnet Abba-Baab

Dans la compilation Quasi-Cristaux de Jacques Roubaud, les sonnets dont les quatrains riment en AbbA bAAb ont un goût d’inachevé, comme si la contrainte était adoptée puis abandonnée en plein poème, sans excuse sinon l’écueil des tercets. Pour vague exception, non aboutie, Maurice du Plessys avec Le feu sacré s’occupe quand même de forme globale, puisque du moins ses tercets répètent les rimes des quatrains.

Tentons mieux : divisons nos 14 vers en 3 quatrains + 1 distique qui fera office d’envoi. Puis recopions exactement le même sonnet... sauf la division : distique en exergue + 3 quatrains. Eh bien dans les deux cas, on observe une interversion des rimes au sein des quatrains...

=> AbbA - bAAb - AbbA - bA => ici quatrains à rimes embrassées,
=> Ab - bAbA - AbAb - bAbA => et là à rimes croisées.

Ci-dessous illustration à moitié burlesque d’après Gérard de Nerval.

Disposition 1 :

Je suis le liquoreux qui surfe vent gonflé
Et grince capitaine à la proue abolie
J’ai mouillé l’ancre au dock où plongea la poulie
Et par deux fois chiqueur fumé le narghilé

L’effroi trempe sa lippe et la mer sourd emplie
Dans le bruit du bateau que Méduse a coulé
Ma voile étole torte âme au mât constellé
Porte ce cocktail noir de la coupe à la lie

Suis-je Achab ou Haddock ? Phytéas de Thulé ?
Ma gueule est pourpre encore ô ballast de folie
J’appareille ! l’étrave à la drosse s’allie
Barfleur glisse et s’étend sous mon quart désolé

Modulant sans retour son délire Ophélie
Soupire en Bruges morte un cri d’au-delà lai

Disposition 2 :

Je suis le liquoreux qui surfe vent gonflé
Et grince capitaine à la proue abolie

J’ai mouillé l’ancre au dock où plongea la poulie
Et par deux fois chiqueur fumé le narghilé
L’effroi trempe sa lippe et la mer sourd emplie
Dans le bruit du bateau que Méduse a coulé

Ma voile étole torte âme au mât constellé
Porte ce cocktail noir de la coupe à la lie
Suis-je Achab ou Haddock ? Phytéas de Thulé ?
Ma gueule est pourpre encore ô ballast de folie

J’appareille ! l’étrave à la drosse s’allie
Barfleur glisse et s’étend sous mon quart désolé
Modulant sans retour son délire Ophélie
Soupire en Bruges morte un cri d’au-delà lai

Sonnet 2017

Une disposition de sonnet pourrait s’appeler 2017, en toutes lettres « deux mil. dix-sept » ("mil" en 3 lettres étant réputé singulier, ajoutons-y un point tel que "mil." soit l'abréviation typographique de "mille"). Les strophes feraient défiler dans l’ordre un quatrain, deux tercets, enfin un quatrain... soit le nombre de lettres du mot composé que l’on placerait en acrostiche. Se trouve-t-il des villages dédicataires potentiels d'un sonnet 2017, du genre (au pif) Vert-Bac-sur-Rive (1) ? Mieux encore quand la gématrie du poème est un nombre premier, ci-dessous 2549 – à défaut de 2017, top du must.

Deux mil.dix-sept
Eaux d’acrostiche
Urbain qu’affiche
Xemple hui sonnet

Mais l’interstice
Isthme onc tercet
Loin s’invertisse
.
Deux prédit trois
Il fait sa course
Xérès puis source
-
Suit quatrain las
En strophe quatre
Perd de ne battre
Train pris au pas

(1) Ayant lu ce sonnet 2017, Gilles Esposito-Farèse a entrepris un tour du monde des communes dont le nom se divise en 4 mots de 4-3-3-4 lettres. Aucune en France ; parmi ses trouvailles ailleurs :
Eind van Den Hout / Goth Ali Gul Khan / Goth Ali Jan Khan / Goth Ali Mir Shah / Goth Azi Ali Khan / Goth Huh Ali Shah / Goth Nur Ali Shah / Goth Nur Din Khan / Ksar aït ben saïd / Làng Dak Nay Kram / Miro Wal Mir Khan / Oasi dei Due Mari / Paso del Río Seco / Phum Bat Sna Snap / Phum Kas Sam Thom / Phum Kon Kae Kaet / Phum Pou Ang Kand / Save You All Bank / Shah Beg Dra Khan / Sidi Ali Ben Youb / Thon The Chi Dong

Archives - janvier 2017

Sélectionner une date

janvier 2017
« 12345678910111213141516171819202122232425262728293031 »

Les cases à fond coloré signalent les dates de parution des billets. Les flèches permettent de se déplacer au mois suivant ou précédent.