Le blogue de Robert Rapilly

Dylan Thomas Century

.

            

Dylan Thomas est né le 27 octobre 1914, il y a cent ans aujourd'hui.

L’eisteddfod attend Dylan à Swansea
Nouveau-né gallois qui deviendra barde
Rives de la Tawe il accoste ici

Que l’embouchure ouvre un ciel éclairci
Depuis Neath Abbey souffle la bombarde
L’eisteddfod attend Dylan à Swansea

Bois lacté bonjour et fleuve merci
La mort sans objet cède à l’avant-garde
Rives de la Tawe il accoste ici

Un jeune chien court dans Laugharne aussi
Go gentle into that good day – ne tarde !
L’eisteddfod attend Dylan à Swansea
Rives de la Tawe il accoste ici

La nuit villanelle

Villanelle (irrégulière) d'après Jacques Jouet & Dylan Thomas

En allumant le feu nous oublions la nuit
au soir il irradie et seul désormais compte
le feu l’hypnotiseur éclipse autant que luit

Le ciel dont la courbure aux ténèbres conduit
dévêt de son nuage une lune élégante
saisissement frisquet rien un feu dans la nuit

Le vent tourne au plafond courbe d’espace et bruit
geste auguste cuivré des punaises qu’il plante
le feu l’hypnotiseur éclipse autant que luit

L’océan nous aère et l’image s’enfuit
ici d’infinitude et de camp de vacance
saisissement frisquet rien un feu dans la nuit

La balance chavire et de noirceur s’instruit
mais aveugle gaieté nos regards traquent l’onde
le feu l’hypnotiseur éclipse autant que luit

Là-bas est-ce une étoile où néant ne s’ensuit
je la vois tu la vois bien qu’absente du monde
saisissement frisquet rien un feu dans la nuit
le feu l’hypnotiseur éclipse autant que luit
               

Villanelle à Dylan Thomas

Cliquant là, on entend la voix de Dylan Thomas en musique ; là encore telle quelle à la BBC.

Ne glisse pas docile en cette bonne nuit,
qu’au soir l’âge irradie et s’insurge du terme ;
enrage, enrage si s'éteint l’ombre qui luit.

Le sage, que droiture aux ténèbres conduit
de n’avoir harponné nul éclair par le verbe,
ne glisserait offert à cette bonne nuit.

Le juste, lors qu’en pleurs l’ultime vague bruit,
peut-être à déployer autour d'une anse verte,
enrage, enrage si s'éteint l’ombre qui luit.

Le farouche, tenant l’air d’un soleil qui fuit,
s’il apprenait trop tard avoir grippé sa geste,
ne glisserait offert à cette bonne nuit.

L'austère succombant, que la noirceur instruit
d’une aveugle gaieté – son regard étincelle –,
enrage, enrage si s'éteint l’ombre qui luit.

Et toi mon paternel, haut d’où rien ne s’ensuit,
maudis et bénis-moi : fières larmes, prière.
Ne glisse pas docile en cette bonne nuit,
enrage, enrage si s'éteint l’ombre qui luit.

Texte dit le 23 mars 2012 à la Maison Folie de Moulins par Frédéric Forte (souffle), Dominique Quélen (râle), Ian Monk (en français), Robert Rapilly (en anglais).

Post-scriptum : mode d'emploi / gestomètre / lignes justifiées -

Récrire en français la villanelle de Dylan Thomas
protocole à Do not go gentle into that good night
Traduire sans souci de prosodie un vers à la fois
chacun se déployant alors plus long qu'en anglais
Déduire de convertir le décasyllabe en alexandrin
Dresser l'inventaire des images et des inventions
Arrêter une hiérarchie élémentaire de contraintes
1/ rythme & rime aussi serrés que dans l'original
2/ collecte à distance respectueuse dans le stock
polysémique d'inventions & images de Dylan Thomas
            

Post-post-scriptum : villanelle à Boulmier 1878, qui imita Mallarmé 1885 plagiant Roubaud 1981 -

En villanelle Boulmier
s'adosse l’âme chthonienne
du divan de Récamier

Où se plagie en premier
la méthode roubaldienne ?
En villanelle Boulmier

Cependant de quel sommier
s’inspirera Freud à Vienne ?
Du divan de Récamier

La pomme annonce un pommier
à moins qu'inverse n'advienne
en villanelle Boulmier

Missive de mon plumier
à la jeune femme ancienne
du divan de Récamier

Voyage un pigeon ramier
qu'éros au temps n'aliène
du divan de Récamier
en villanelle Boulmier

Villanelles

Sélectionner une date

octobre 2014
« 12345678910111213141516171819202122232425262728293031

Les cases à fond coloré signalent les dates de parution des billets. Les flèches permettent de se déplacer au mois suivant ou précédent.