Vendredi 13 janvier, une agence de notation a dégradé l'économie française de sa note AAA. Profusion de textes s'ensuit d'inspiration oulipienne, joyeux antidote à l'appauvrissement proclamé ; par ex. Joël Martin sur Mediapart. Présente contribution, le sonnet Voyelles de Rimbaud sans la lettre A ; et, dans l'élan, sans I, sans U, sans O (Georges Perec, cf. La Disparition, s'est déjà s'est chargé du E).

Post-scriptum août 2019 — Un antécédent de Gef en août 2018 ici. Mais dès 2006, c'est Rémi Schulz qui avait montré la voie.

Poker des voyelles
---
---
(Un noir) – E vierge, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,
Nous dirons quelque jour vos courses imminentes :
(Rien, noir corset velu des mouches nitescentes
Qui bombillent dessus les essences cruelles,

Golfes d’ombre) ; E, lueurs des fumets et des tentes,
Flèches des névés fiers, rois vierges, vols d’ombelles ;
I, pourpres, lésion, rire des lèvres belles
D’une colère ou des ivresses pénitentes ;

U, cycles, vibrements divins des mers virides,
Doux les lopins semés de bêtes, douces rides
Que l’hermétisme imprime en nos fronts studieux ;

O, suprême Cornet des strideurs inouïes,
Silences déchirés des Mondes et Génies :
– Ô l’Omicron, briquet violet de Tes Yeux !

Lipogramme en A - Titre + sonnet = gématrie 6666.

---

Le quatuor passa rouge vu
---
---
A khôl, E blanc, (sans rouge), U vert, O bleu : voyelles,
Rapportons quelque jour vos genèses latentes :
A, corset khôl velu des mouches éclatantes
Dont bourdonne l’aplomb des puanteurs cruelles,

Golfes d’ombre ; E, candeurs des vapeurs et des tentes,
Lances des forts séracs, ducs blancs, spasmes d’ombelles ;
(Nuls pourpres, sang craché, nul son des lèvres belles
Dans la colère ou les voluptés repentantes) ;

U, cycles, tremblements sacrés de mer chartreuse,
Pacte herbager semé de bêtes, pacte où creuse
Ce qu’estampe Grand Œuvre aux grands fronts penchés tard ;

O, suprême Cornet ample d’haros étranges,
Entractes traversés des Mondes et des Anges :
– Ô l’Oméga, rayon mauve de Son Regard !

Lipogramme en I - Titre + sonnet = gématrie 6666.

---

Rien ni toi vieil océan d’orient en l'occident
ni rien sans la prairie de septentrion en méridien
---
---
A noir, E blanc, I sang, (verdage), O smalt : voyelles,
Je dirai très bientôt vos naissances latentes :
A, brachycères noirs à gaines éclatantes
Bombinant dans l’abord d’abjections vandales,

Golfes d’ombre ; E, bontés des esprits et des tentes,
Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d’ombelles ;
I, grenats, sang craché, rire des lèvres belles
Dans la colère et les ivresses pénitentes ;

(Vains cycles, vibrements divins des mers virides,
Paix des pâtis semés de bêtes, paix des rides,
L’alchimie en gommant des grands fronts le scrabble) ;

O, capital Clairon plein des abois étranges,
Silences traversés des Mondes et des Anges :
– Ô l’Oméga, rayon violet de Son Œil !

Lipogramme en U - Titre + sonnet = gématrie 6666.

---

Quartet câblé sans timbre bleu
---
---
A jais, E blanc, I brique, U vert, (que du bleu) : timbres,
J’en dirai quelque nuit les naissances latentes :
A, jais du busc velu des diptères à fientes
Qui bruissent par dessus les puantes étreintes,

Spectres d’anse ; E, candeurs des vapeurs et des tentes,
Lances des glaciers fiers, ducs blancs, spasmes sisymbres ;
I, grenats, sang craché, rire des lèvres simples
Dans la fureur et les ivresses pénitentes ;

U, cycles, vibrements divins des mers virides,
Paix des pâtis semés d’animaux, paix des rides
Que l’alchimie imprime aux esprits studieux ;

(Suprême Hélice rien plein des strideurs étranges,
Silences traversés des Sphères et des Anges :
– Eh le Terme, lueur janthine de Ses Yeux !)

Lipogramme en O - Titre + sonnet = gématrie 6666.