Imitation des Conseils à un jeune auteur initiés par Éric Angelini et de Harpo Étoc déjà cité dans ce blogue : chaque vers exécute la figure de style qu'il prétend réfuter. Par exemple, vers 9, « Gare-toi de ma main » est anagramme de « anagramme idiote » ; etc.

Écartant d’hypallage un stylo trop savant,
mézigue d’éviter ferme toute énallage :
aussi fort qu’épiphore abhorré-je énallage,
hors quand d’anacoluthe écho m’auparavant.

Ici même je tais la prétérition,
je censure sangsue en la paronomase :
sans mélange fumeux de zeugme et de Gauloise,
d’oxymore univoque y creuse plat sillon.

Gare-toi de ma main, anagramme idiote
dont la Muse me chaut presque moins que litote ;
prosopopée est morte et radote jadis.

Anaphore, anaphore, ai-je gueule anaphore...
pourquoi pas carré blanc sur fond blanc d’ekphrasis ?
Loin de moi quelque hapax qu’abolirait nul ptxore.