À la brise avec maint mouchoir
S'abolit une onde dentelle
Qu'absence de lit éternelle
Aux baumes du temps laisse choir

Acclamez morsure à surseoir
Jusqu’à sa lèvre - muette aile -
L'unanime pourpre dont elle
Consomme l'abandon du soir

Le blanc vol quand on se marie
Frôle un regard dont rêverie
Atteste l'endroit nommé loin

Ce lucide contour est trouble
Lorsque y plonge horizon témoin
Du vent le vertige son double



(fragments d'octosyllabes de Stéphane Mallarmé)