Le blogue de Robert Rapilly

samedi 10 mars 2007

samedi 10 mars 2007

Autres oiseaux de renom

Peu lui sert être agile
Au pigeon cuit d’argile
Ball on l’éclate en vol
Trap il s’écrase au sol

(vers isocèles)

*

Homéopathes,
gommez aux pattes
des canaris
les panaris !

(rimes millionnaires)

*

Digeste volatile
Piégé d'un geste habile
Jabot jaune œuf léger
D'un geai faut tout manger

(à suivre)

L’oiseau qu’on n’ouït jamais

10 sonnets fractals (4-4-3-3 syllabes) à rimes prohibées :
une consonne finale "plurielle" (s ou x) corrompt la liaison supposée.

Mallarmé - petit air 2 :

           Voix étrangère au bosquet
           Ou par nul écho suivie,
           L’oiseau qu’on n’ouït jamais
           Une autre fois en la vie.

Les canons prosodiques fixées par Malherbe et Banville supposent que, même non prononcées, les consonnes finales riment ; "bosquet" & "jamais" sont donc incompatibles. Jamais Mallarmé (poèmes de maturité) ne déroge à la règle... sauf ici, souscrivant par anticipation au 1er principe de Roubaud : la rime "fautive" dit d'elle-même qu'on ne l'entendit jamais – on ne l'entendra plus.

.

1
Un bec dedans
n'a pas de dent
Les piafs rient
des caries

2
Montez hommages
Tombe un fromage
du jabot
des corbeaux

3
Va-t’en moquer
les perroquets
Ils redisent
nos bêtises

4
On sait par truche-
-ment des autruches
boucher un s-
-outerrain

5
Muets accueils
qu'en un clin d'œil
vous souhaitent
les chouettes

6
Que nul n'ulule
sorts ni formules
Les hiboux
c'est tabou

7
Leurre grisé
aux alizés
Nuée êtes-
vous mouette

8
Frégate en vrilles
qu'on colorie
Point rouge et
trait de jais

9
Les pélicans
accostent quand
des dorades
sont en rade

10
Sous l'onde calme
battent des palmes
Les panards
d'un canard

Oiseaux qu'on ouït parfois

(quatrains de tétrasyllabes ; suite sans entorse cette fois à l'oiseau qu'on n'ouït jamais)

Un bec dedans
n'a pas de dents.
Au book parie
zéro carie.

Béants jabots,
confus corbeaux,
pour un hommage
adieu fromage !

Comment faire un
trou souterrain ?
On sait par truche-
-ment de l’autruche.

Un perroquet
toque au loquet.
Toc se répète.
L’écho ? La bête ?

Vilain canard,
mouvant panard,
sous l'onde calme
bat une palme.

Rien qu’un clin d'œil,
muet accueil
que nous souhaite
une chouette.

Maudits hiboux
et mots tabous,
que nul n'ulule
sort ni formule !

Coup d’aile aisé
de blanc grisé,
qui donc le fouette
le vent ? La mouette.

Clichés bougés
d’un trait de jais,
frégate en vrille
qu'on colorie.

Au pélican d’
accoster quand
l’onde dorade
arrive en rade.

Sélectionner une date

mars 2007
« 12345678910111213141516171819202122232425262728293031 »

Les cases à fond coloré signalent les dates de parution des billets. Les flèches permettent de se déplacer au mois suivant ou précédent.