Le blogue de Robert Rapilly

Distique romain & quatrain russe

Palindromes phonétiques, successivement 1 distique & 4 vers :

Distique romain -

Rome vit sa légende en l'urbaine Italie,
si latine et - brûlant danger - lascive mort.

---

Quatrain russe -

Vu tes russes parfums, l'un frappe sur étuve
vite à l'heure sonnante en noce relative :
d'utile oscillant-ci, pissenlit-solitude
disparu mousse en lys, silence et mur abside.

Littré : abside se prononce aPside.

Sonnet écartelé

François Le Lionnais, « Un certain disparate » BO 85, parle de poèmes associant « les mots les plus écartés possible les uns des autres » mais dont le tout reste vivant ; FLL se souvient d'un vers parmi ses essais : « Bouddha versait du cidre au flibustier sphérique. » Il s'agit d'aller beaucoup plus loin qu'en non-sense, qu'en fatrasie, faire littéralement le grand écart... Ci-dessous sonnet d'après l'alexandrin de Le Lionnais et, pour contraintes supplémentaires, qu'aucun mot ne soit répété & un schéma de rimes calqué sur le Sonnet allégorique de lui-même, dit Sonnet en X de Mallarmé.

Beau comme rencontre -

Bouddha cousait du cidre au flibustier sphérique,
quoique poudreux orteil emprès moteur barnum.
Maint cristal arrogeant sa liquide bourrique,
quelque ténébrion sculpta félon sternum.

Sans chaussons adipeux ouï barbiturique
œil filandreux express, pataugeons où magnum
reverdit oxygène entartré d'Armorique
et, pour bénigne armoire, implose jéjunum.

Quel béton translucide azimutal remplume
sept bubons farineux, imprimatur enclume
quand son écart toqué me charmera lombric ?

Cyrano s'exsuda strapontin lors anthume
parce que, signataire, un cytise émut (sic)
certes décubitus surjectif mais bitume.

PS - J'ai modifié « versait » en « cousait du cidre » qui m'a semblé plus grand écart du sens.

Roswell 66 & 666

Sibylline formule ci-dessous, 66 lettres qui pèsent 666 de gématrie :

Ce jour amène diable de ban :
soixante-sixième anniversaire
de l'affaire Roswell.

Pour mémoire, 66 ans aujourd'hui qu'un extraterrestre à bord de son vaisseau spatial a percuté la Terre, précisément 66 milles marins au sud de la Route 66.

Prosodistioties

PROSODISTIOTIE, subst. fém. d'après prosodie, distique & sotie - Fable express dont les deux alexandrins cernent un tour prosodique. Le distique respectera la contrainte désignée par le calembour - lequel ne tolèrera aucune parenté étymologique avec le mot original. Car l'une et l'autre, poésie et calembour excellent de ne pas nommer ce qu'ils désignent.

PROSODISTIOTIQUE, adj. dérivé du subst. Cf. Le Lurtin, Nicolais Boleau...

À clamer un refrain prosodistiotique,
on l'illustre d'effet sérieux et comique.

... et, ci-après, quelques exemples tirés du Traité de Prosodie de Gilbert Farelly (Éd. Ichthusson - 1960) ; Gilbert Farelly y assimile la prosodistiotie à une figure spoudogélosique :

Aïe ! au cas où Capone assène un coup de boots :
les pompes du parrain sont carrément maous.

Ah, grosses tiges !
(acrostiche)

---

Bredouille ainsi le Diable où nage la Syrène,
le requin pèlerin lit : c'est une rivière !

Sans thon.
(centon d'après Piron, Nerval, Cousteau, Breton)

---

C'est que le poisson-chat aux nageoires d'argent,
le poisson sans-souci, le poisson très content
bien avec du citron : il apporte son cœur
comme un doigt dans un gant ! Tant pis pour le pêcheur.

Sans thon.
(centon d'hémistiches de Vio Martin, Hugo, Desnos, Vian, Lapointe, Musset, Éluard, Desnos)

---

Fruits du pommier sauvage dont il se régalait.
Pégase fit bombance d'un goûter aigrelet.

Ce suret pique / 16h hippique.
(césure épique = e surnuméraire à la césure ; ici le calembour est redoublé)

---

Coupe, entaille la Creuse, ôte la Sonne, écharpe
la Vienne avec escarpe où cher Centre la châtre.

Scie l'Indre.
(cylindre)

---

Garbure japonaise - Senteurs de bouillon /
pas d'échalote la gousse / ou non plus d'oignon

Ail. Qu'ail.
(haïkaï)

---

Fou l'envol tempéré ? Mais on doit hampe, ail, haie
foulant volt, ampère et maison d'oie empaillée !

Ohm au faux nid.
(homophonie)

---

Corinthe tressaillît demeureraient égales
police à chasse fixe et lignes verticales

Isthme au séisme.
(isocélisme)

---

Bien propre cheminée où fumet de légume
en force projeté fit pression d'écume.

Liebig ramona.
(lipogramme en a)

---

La disparition du gros dada fluvial
consuma tout ourdi l'imposant animal.

L'hippo crama nœud.
(lipogramme en e)

---

Massacrés du Pernod, de l'ouzo, du rogomme
à quarante pour cent : l'éthanol vous dégomme !

Le pogrom anis.
(lipogramme en i)

---

Brasserie à Paris, craquements gutturaux,
mandibule du chef mâchant sept passereaux.

Lipp ogre à moineaux.
(lipogramme en o)

---

Ôtons nos vêtements hormis bracelet montre,
tic-tac à poil, tic-tac, et l'ardent plaisir monte.

Lip : orgasme nu.
(lipogramme en u)

---

L'Égée en legs m'est rente : ebbe et mer de prêtresse ;
recevez le présent de ces verres de messe.

Mon eau, vos calices.
(monovocalisme)

---

Élis sofas et Pô, tendron : Indus intime
n'émit ni sud ni nord, ne t'opte sa fossile.

Pas l'Inde, Rome.
(palindrome)

---

cers sur veau - mou sur vesse - au cerveau con mousson
veau sous cers - vesse au mou - mousson au cerveau con

Brise au niais.
(prisonnier)

---
Post-scriptum - Un katrainbour épitaphe à l'inventeur de la souris d'ordinateur, mort avant-hier.

Emprès l'au-delà des souris,
rigole froide l'interface.
Mousse à laquelle tu souris :
fluide glacial ou farce ?

D'où glaçant gel part ?
(Douglas Engelbart)

Archives - juillet 2013

Sélectionner une date

juillet 2013
« 12345678910111213141516171819202122232425262728293031 »

Les cases à fond coloré signalent les dates de parution des billets. Les flèches permettent de se déplacer au mois suivant ou précédent.